Guide pour intervention rapide sur bains d’huile soluble.

Publié par

Observation du problème – O –

Diagnostics possibles ( causes éventuelles) – D –

Résolutions possibles du problème – R –

Conseils –

– Pour une analyse le prélèvement d’un échqntillon doit toujours être effectué à la même buse d’arrosage, sur la même machine. Si la machine était arrêtée, il faut remettre les pompes en marche, et attendre quelques minutes pour effectuer le prélevemnt (Brassage = Homogénité)

– Le flacon stériliosé doit être rempli au maximum au 3/4.

CHAMPIGNONS

– O – Il se forme des peaux au niveau des machines ou sur les copeaux.

– Les filtres se colmatent.

– Les tuyauteries et les outils creux se bouchent.

– D – Il s’agit de :

-Un déséquilibre du milieu micro-biologique.

– Une accumulation du film adhérent au cours des années d’utilisation.

– Amplification possible de l’effet de masse par la présence de savons.

– R – Il faut :

– Traiter avec un bactéricide fongicide.

– Faire un nettoyage mécanique, par exemple au karcher, de toute les parties accessibles de l’environnement du circuit d’arrosage.

– Effectuer un traitement préventif afin d’éviter la formation du film adhérent.

– O – La peinture machine est attaquée.

– Les joints ne sont plus étanches.

– Les gaines et les câbles électriques sont attaqués.

– D – Il s’agit d’une action chimique des additifs.

– Les composants basiques.

– Les agents mouillants.

– R – Utilisation de peintures, de joints, de câbles de résistance chimique supérieure.

MOUSSAGE

– O – Les cuves débordent.

– Les pompes cavitent.

Le produit réfrigére et lubrifie mal.

– D – Cela est dû à :

– L’apparition d’une prise d’air au niveau des pompes.

– Un mauvais équilibrage du réseau de distribution.

– Une modification de la dureté de l’eau le TH fluctue (eau de forage ?)

– Le rapport du débit volume désaértion est devenu nul.

– Un déversement accidentel de lessive, de solvant est survenu.

– La crépine qui se bouche.

– R – Il faut : 

– Vérifier la presse étoupe, et la resserrer.

– réguler les débits d’arrosage et de lavage.

– rééquilibrer le réseau de distribution.

Eventuellement utiliser :

– Anti-mousse non siliconé.

– Pétrole.

– Chaux ou carbonate de chaux ( mais attention, cela peut provoquer la formation de savon ).

SAVONS INSOLUBLES

– O – Les machines s’encrassent.

– Les filtres se colmatent.

– Les outils creux, la tuyauterie et la crépine se bouchent.

– Le pouvoir lubrifiant diminue.

– Les champignons prolifèrent.

– D – Il s’agit de :

– Une modification de la dureté de l’eau le TH fluctue ( eau de forage ).

– une tendance du produit à former des savons : formule anti-mousse.

– Une combinaison avec des poussières métalliques ( principalement l’aluminium ).

– Une présence d’huiles étrangéres.

– R – Il faut :

 Ajouter du séquestrant de savons de calcaire dans l’eau de dilution, en préventif ou installer un adoucisseur.

– Ajouter du séquestrant et du tensio-actif dans le bain, en curatif.

Néanmoions il y a un risque de moussage, si plusieurs traitement sont effectués successivement.

HUILES ETRANGERES

– O – Les machines s’encrassent.

– Les filtres se colmatent.

– Un dégagement de fumée apparaît au niveau des outils.

– Le développement de bactéries anaérobies est à prévoir en raison du manque d’oxygénation du bain.

– D – Car :

 Des fuites importantes apparaissent au niveau des groupes hydrauliques ou de graissage.

– Le déshuilage devient inefficace ou inexistant.

– R – Il faut :

 Utiliser un traceur pour localiser les fuites.

– Centrifuger à partir de 7%, mais ne pas aller en dessous de 3%.

– Faire intervenir le service entretien.

CORROSION

– O – Les pièces usinées et les éléments des machines se corrodent.

– D – Les raisons en sont :

       – La présence de micro-copeaux (hydroxyde)

– La concentration trop faible.

– L’eau très dure.

– La précence de bactéries anaérobies.

-Les courants baladeurs.

– La mauvaise mouillabilité.

– L’absorbtion des inhibiteurs de corrosion par la matière usinée ( fonte ).

-R – Il faut : 

– Utiliser de l’eau adoucie ( si possible ).

– faire un traitement bactéricide.

– Ajouter un inhibiteur de corrosion.

– Relever le pH.

BACTERIES

– O – Les effets suivants apparaissent : 

– Mauvaises odeurs.

– Dégagement d’ammoniac qui provoque une destabilisation du bain.

– Baisse du pH.

– Corrosion.

– Couleur grisâtre du produit.

– D – Les raisons sont : 

– Un mauvais nettoyage de l’instalation.

– Une pollution de l’eau de dilution.

– Une diminution de la concentration.

– Une pollution par des produits acides (phosphate par exemple ).

– Une pollution importante par des huiles et en particulier par les huiles de glissières.

– R – Il faut : 

– Oxygéner le bain s’il y a présence de bactéries anaérobies.

– Centrifuger le bain.

– Traiter au bactéricide.

– Relever le pH.

– Réajuster la concentration.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s