Dans la perspective de la COP26, TotalEnergies contribue au dialogue sur la transition énergétique en publiant le ‘Panorama des Energies’ et le ‘TotalEnergies Energy Outlook 2021’.

Publié par
Dans la perspective de la COP26, TotalEnergies contribue au dialogue sur la transition énergétique en publiant le 'Panorama des Energies' et le 'TotalEnergies Energy Outlook 2021'

Dans la perspective de la COP26, TotalEnergies, compagnie multi-énergies, contribue au débat sur la transition énergétique avec deux nouveaux documents qui visent à apporter une meilleure compréhension du système énergétique mondial : le « Panorama des Énergies » et le « TotalEnergies Energy Outlook 2021 ».

Le Panorama des énergies

Écrit en collaboration avec Capgemini et Colette Lewiner, experte des questions énergétiques, le « Panorama des Énergies » vise à fournir une vue d’ensemble du système énergétique mondial en 2021, de façon à éclairer la transition énergétique en cours. Il apporte de façon pédagogique des informations factuelles sur l’approvisionnement et la demande en énergie, ainsi que des clés de comparaisons entre les différentes formes d’énergies. Ce document présente en outre les progrès technologiques accomplis et ceux à venir.

Ce « Panorama des Énergies » aborde de façon égale les enjeux climatiques et les progrès nécessaires pour assurer un mix énergétique qui soit abordable, fiable et aussi décarboné que possible afin de limiter le réchauffement de la planète, un défi qui nous concerne tous.

Le TotalEnergies Energy Outlook 2021

Publié pour la troisième année consécutive, le TotalEnergies Energy Outlook revient en 2021 sur les deux principaux scénarios – Momentum et Rupture – élaborées par TotalEnergies pour mener à bien la transition énergétique d’ici 2050, en tenant compte des tendances actuelles, sociétales et de marché. Il intègre notamment les ambitions Net Zero, annoncés par plusieurs pays depuis la présentation de l’Energy Outlook 2020.

   – A l’instar de l’an dernier, le scénario Momentum suit une approche prospective sur la base des stratégies de décarbonation des pays engagés vers la neutralité carbone, et intègre les objectifs et Contributions Déterminées au niveau National (NDCs) des autres pays. Par rapport à l’édition 2020, Momentum prend en compte les nouveaux engagements de neutralité carbone à horizon 2050 de puissances économiques majeures comme les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud. Il intègre également le cadre plus rigoureux de la politique de l’Union Européenne en la matière ainsi que les ambitions de neutralité carbone de la Chine à horizon 2060. Ce scénario permet de limiter l’élévation des températures à environ 2,2 – 2,4° C par rapport à l’ère préindustrielle.

   – Rupture est un scénario construit pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris d’ici 2050, avec une élévation des températures bien inférieure à 2 °C par rapport à l’ère préindustrielle. Rupture suppose des avancées technologiques majeures à très grande échelle, une pénétration plus importante des nouveaux vecteurs énergétiques ainsi qu’un engagement et des actions de la part de l’ensemble des pays vers la neutralité carbone à horizon du milieu du siècle.

« La transition énergétique est un débat mondial et global, et c’est par conséquent une nécessité pour la société dans son ensemble d’y participer. » a déclaré Patrick Pouyanné, Président-directeur général de TotalEnergies. « Au travers de ces deux documents, en ligne avec notre stratégie de construire une compagnie multi-énergies ayant une ambition de neutralité carbone à horizon 2050 et notre volonté d’inscrire les objectifs de développement durable au cœur de notre stratégie, TotalEnergies souhaite partager sa compréhension du monde des énergies de façon à contribuer aux prises de décisions requises pour lutter contre le changement climatique. »

Helle Kristoffersen, Directrice générale Strategy & Sustainability et membre du Comité Exécutif, présente ces deux documents aujourd’hui, en introduction des Journées Investisseurs.

Voici quelques-unes des principales hypothèses et conclusions du TotalEnergies Energy Outlook 2021 :

   – L’efficacité énergétique est un levier clé partagé par l’ensemble des pays et l’un des plus simples à mettre en œuvre. Le scénario Momentum prend en compte une trajectoire ambitieuse en la matière, comparable aux perspectives 2020.

   – La demande en énergie, concomitante de la croissance de la population mondiale et du développement économique mondial, est en progression dans Momentum et Rupture. Parallèlement, les émissions baissent dans les deux scénarios par rapport à 2020, particulièrement dans Momentum, les vecteurs énergétiques comme l’électricité dans le transport et l’hydrogène contribuant à une décarbonation plus conséquente de l’ensemble des secteurs.

L’interdiction des plastiques à usage unique à compter de 2040 a été prise en compte, pour les pays engagés vers la neutralité carbone à horizon 2050 dans Momentum et pour le monde entier dans Rupture.

   – L’interdiction des ventes de véhicules thermiques neufs à compter de 2035 a été également été prise en compte dans Momentum pour les pays engagés vers la neutralité carbone à horizon 2050. Cette hypothèse a pour conséquence une électrification massive des véhicules légers et une pénétration croissante de l’hydrogène ou des carburants à base d’hydrogène tels les fuels synthétiques et les biocarburants pour les autres modes de transport.

   – En étendant l’interdiction des ventes de véhicules thermiques neufs à compter de 2035 à l’ensemble des pays du monde dans le scénario Rupture, le TotalEnergies Outlook 2021 présente un scénario Rupture+ qui permet de limiter l’élévation de température à 1,5°C.

   – La demande finale en énergie connait une électrification massive, impliquant une hausse de la demande en électricité d’origine renouvelable, solaire et éolienne, en forte croissance par rapport aux perspectives présentées en 2020.

   – Le postulat d’un plateau pour le Pétrole avant 2030 et d’un déclin au-delà a été intégré dans les deux scénarios ; le Gaz Naturel continuant de jouer un rôle clé en tant qu’énergie de transition, particulièrement lorsqu’il s’accompagne de solutions de captage de CO2 et de maîtrise des émissions de méthane, tout au long de la période couverte par Momentum et Rupture.

Pour finir, l’intégration des nouveaux engagements vers la neutralité carbone dans Momentum cette année, ainsi que l’application de mesures équivalentes pour l’ensemble des pays du Monde dans Rupture, souligne l’importance d’une transition juste : celle qui répond aux enjeux de « plus d’énergie, moins de carbone », sans freiner la croissance et tout en améliorant les conditions de vie dans les pays émergents. Le « TotalEnergies Energy Outlook » veut répondre à la nécessité que l’énergie se décarbone, mais reste également accessible à tous.


Origine : Communiqué TotalEnergies

Site internet : https://www.totalenergies.com/fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s