La demande de lubrifiants en France ralentit.

Publié par

Bien que la demande de lubrifiants ait ralenti en France en juin – en baisse par rapport au même mois en 2020 pour la première baisse en glissement annuel depuis février – la demande pour le premier semestre de cette année est restée bien supérieure à celle de l’année dernière, lorsque la pandémie de COVID-19 demande déprimée.

Le Professional Lubricants Center a signalé que les ventes de lubrifiants finis en France ont chuté de 7 % à 46 554 tonnes métriques en juin, contre 50 046 tonnes par rapport à juin 2020.

Pour le premier semestre de cette année, la demande a atteint 274 376 tonnes, soit une augmentation de 10 % par rapport aux 249 734 tonnes de la même période en 2020. L’année dernière, au début de la pandémie, la demande de lubrifiants du pays a atteint 29 419 tonnes en avril, puis a rebondi au-delà de 50 000 tonnes en juin. Au cours des six premiers mois de cette année, la demande mensuelle de lubrifiants en France a été plus constante, dépassant 43 000 tonnes chaque mois, à l’exception de 40 771 tonnes en avril. La demande mensuelle a culminé à 51 291 tonnes en mars.

Pour juin, le volume des ventes de lubrifiants du segment automobile a baissé de 8% à 25 713 tonnes. Pour le premier semestre de cette année, le volume des ventes du segment a augmenté de 15 % pour atteindre 150 283 tonnes.

Les ventes du segment industriel – hors huiles de traitement – ​​ont chuté de 10 % à 15 591 tonnes en juin. Au cours du premier semestre, les ventes du segment industriel ont augmenté de 2 % à 90 676 tonnes. Les volumes de vente d’huile de transformation ont baissé de 7 % à 46 554 tonnes en juin et ont augmenté de 10 % à 274 376 tonnes pour les six premiers mois de cette année.

La demande d’huile moteur pour voitures particulières a baissé de 11 % à 14 461 tonnes en juin et a augmenté de 17 % à 82 118 pour le premier semestre de cette année. Les ventes d’huiles moteur utilisées dans les véhicules utilitaires diesel ont augmenté de 2 % pour atteindre 4 897 tonnes en juin. Ils ont augmenté de 13% à 28 856 tonnes pour le premier semestre 2021. Parmi les lubrifiants automobiles, la consommation de fluides pour transmission automatique a augmenté de 6% à 734 tonnes en juin et a bondi de 37% à 5 014 tonnes pour les six premiers mois de cette année.

Dans le segment industriel, les huiles de transmission hydraulique ont baissé de 8 % à 6 426 tonnes en juin. La consommation a augmenté de 10 % à 36 538 tonnes pour le premier semestre de cette année. La demande d’huile de compresseur a baissé de 2 % à 231 tonnes et a augmenté de 12 % à 1 368 tonnes au cours des six premiers mois de cette année.

La France est le deuxième marché de lubrifiants en Europe occidentale et centrale, après l’Allemagne.

(Source voir l’article: https://www.lubesngreases.com/lubereport-emea/4_37/frances-lube-demand-slows/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s