Les ventes de lubrifiants en France ont bondi en mai.

Publié par

La consommation de lubrifiants en France a augmenté de 20 % en mai, par rapport au même mois de l’année dernière, reflétant la poursuite de la reprise après un mois où les restrictions COVID-19 avaient un impact en 2020. Il s’agissait du troisième mois consécutif d’amélioration d’une année sur l’autre après une baisse consommation totale en janvier et février.

Selon les statistiques publiées par le Professional Lubricants Center, les ventes de lubrifiants finis en France ont atteint 40 789 tonnes en mai. Cela était en hausse par rapport aux 34 013 tonnes de mai 2020, qui était le deuxième plus bas total de consommation mensuelle pour la France – après les 29 419 tonnes d’avril – en 2020. Depuis le début de l’année jusqu’en mai, la consommation totale de lubrifiants a augmenté de 14 % à 227 843 tonnes, par rapport à 199 689 tonnes au cours de la même période de cinq mois l’année dernière.

Le volume des ventes du segment automobile a augmenté de 21 % à 22 519 tonnes. Le total cumulatif de l’année a atteint 124 570 tonnes, également en hausse de 21 %. Les ventes du segment industriel – hors huiles de traitement – ​​ont augmenté de 15 % à 13 277 tonnes. L’augmentation depuis le début de l’année a été plus faible, à 4 %, à 75 106 tonnes. Les volumes de vente d’huile de transformation ont bondi de 33 % à 4 993 tonnes en avril et de 13 % à 28 167 tonnes pour les cinq premiers mois de cette année.

La demande d’huile moteur pour voitures particulières a augmenté de 26 % pour atteindre 12 286 tonnes. Les ventes d’huiles moteur utilisées dans les véhicules utilitaires diesel ont augmenté de 16 % pour atteindre 4 255 tonnes. Parmi les lubrifiants automobiles, la consommation de liquide de transmission automatique a augmenté de 52% à 793 tonnes.

Dans le segment industriel, les huiles de transmission hydraulique ont augmenté de 23 % à 5 456 tonnes et les graisses industrielles ont diminué de 1 % à 1 065 tonnes. La demande d’huiles de compresseur a augmenté de 22 % pour atteindre 196 tonnes.

Les ventes de lubrifiants en France ont terminé l’année 2020 en bonne santé après une période difficile de plusieurs mois en raison de l’impact des mesures strictes de confinement de la pandémie. Les ventes ont varié de 9 % à 15 % de plus qu’en 2019 pour six des sept derniers mois de 2020, à l’exception de juillet, lorsque la demande était en baisse de 1 % d’une année sur l’autre. 

La France est le deuxième marché de lubrifiants en Europe occidentale et centrale, après l’Allemagne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s