L’indien GP Petroleums va retarder sa deuxième usine de mélange de lubrifiants.

Publié par

GP Petroleums Ltd. (GPPL), basée à Mumbai, en Inde, a annoncé qu’elle reportait son projet de construction d’une deuxième usine de mélange de lubrifiants, en raison de l’impact de Covid-19 sur ses activités actuelles. 

L’année dernière, GP Petroleums a annoncé son intention d’investir 100 crore INR (14 millions USD) dans une nouvelle usine à Saronda dans le Gujarat, en Inde, avec une capacité de production de plus de 300 000 kilolitres de lubrifiants. 

La deuxième usine était censée fabriquer des produits de spécialité, en plus des lubrifiants automobiles et industriels. En plus de produire ses propres lubrifiants de marque Ipol, la deuxième usine de mélange de lubrifiants était censée produire également des produits automobiles de marque Repsol.En 2016, GP Petroleums a conclu une alliance avec l’espagnol Repsol pour fabriquer, distribuer et vendre les produits lubrifiants de Repsol en Inde.

En 2018, elle a également signé un accord avec Mag Lubricants LLC pour étendre la disponibilité de ses lubrifiants de marque Ipol au Moyen-Orient et sur d’autres marchés étrangers.

GP Petroleums exploite une usine de mélange de lubrifiants à Vasai, près de Mumbai, d’une capacité annuelle de 80 000 tonnes. Actuellement, le taux d’utilisation de cette usine n’est que de 70 %, fonctionnant sur un seul quart de travail.

Prashanth Achar, PDG de GP Petroleums Limited, a déclaré à ETAuto dans une récente interview que le conseil d’administration avait décidé de retarder ses plans d’expansion en raison des conditions commerciales actuelles. 

« Les installations existantes sont plus que suffisantes pour soutenir notre plan de croissance pour les cinq prochaines années », a déclaré Achar. Il a ajouté que GP Petroleums, anciennement Sah Petroleums, souhaite actuellement se concentrer sur ses activités de lubrifiants automobiles et industriels. Dans les lubrifiants industriels, elle pénètre de nouveaux segments, tels que le moulage par injection plastique, la mouture du sucre, le ciment et la production d’électricité. « Donc, cela nous occupera au cours des deux prochaines années et deviendra également le moteur de la croissance », a-t-il ajouté.

La société a été rebaptisée GP Petroleums lors de son acquisition par Gulf Petrochem Group, basé aux Émirats arabes unis. en 2015. 

La société a déclaré un revenu total de 611,09 crore INR (82 millions USD) au cours de l’exercice se terminant le 31 mars 2021, contre 496,52 crore INR (66 millions USD) au cours de la même période il y a un an.

La pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement pour la contenir ont plongé l’économie indienne dans une récession pour la première fois depuis près d’un quart de siècle. Sur la base des Perspectives économiques 2021 de l’OCDE, l’économie indienne s’est contractée de 7,7 % en 2020 alors que la consommation intérieure globale a baissé. (fuelsandlubes 19/7/21)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s